Cancer pris en charge

Cancer du côlon

Nous contacter

Une question, un doute, besoin d’un avis médical ? Contactez notre secrétariat médical

+33 1 84 00 84 00

Les traitements du cancer du côlon

Aujourd’hui, il existe différents traitements qui permettent d’obtenir une guérison durable ou définitive chez les patients atteints de cancer colorectal.

La prise en charge du cancer du côlon peut ainsi mobiliser les trois armes thérapeutiques emblématiques de la lutte contre le cancer :

N

La chirurgie

N

Les traitements systémiques (chimiothérapie, immunothérapie et thérapies ciblées)

coloscopie cancer colon

Chaque protocole de traitement est élaboré au cas par cas en fonction du profil et des volontés de chaque patient, ainsi que des caractéristiques de chaque tumeur – qui tendent à varier d’une personne à l’autre.

La chirurgie du cancer du côlon

La chirurgie oncologique consiste en une ablation de la tumeur cancéreuse. Il s’agit du traitement de première ligne du cancer du côlon et du rectum, et, en cas de tumeurs localisées, il peut suffire à offrir une guérison durable ou définitive.

Lorsque la tumeur est un polype précancéreux ou une petite masse in situ, l’ablation de la tumeur peut se faire au cours de la coloscopie de diagnostic. La tumeur retirée fait ensuite l’objet d’un examen anatomopathologique : si ce dernier révèle que l’exérèse est complète, aucune autre intervention n’est nécessaire.

En revanche, si l’exérèse est incomplète, une seconde intervention chirurgicale, consistant typiquement à retirer une partie plus ou moins importante du côlon et/ou du rectum afin d’ôter une marge de tissus sains suffisante pour réduire les risques de récidive, est pratiquée.

La chimiothérapie du cancer du côlon

La chimiothérapie complète habituellement la chirurgie en cas de cancer du côlon invasif – elle peut être évitée dans la prise en charge des formes in situ. Ce traitement médicamenteux consiste à administrer par voie orale ou intraveineuse un cocktail de substances antitumorales qui détruisent les cellules cancéreuses.

La chimiothérapie devient le traitement de première ligne en cas de cancers colorectaux métastasés. Elle peut aussi être administrée en première intention aux patients qui ne sont pas éligibles à une intervention chirurgicale. Réputée pour sa grande efficacité contre les cellules cancéreuses, la chimiothérapie est également un traitement connu – et redouté – pour ses effets secondaires parfois très lourds.

De fait, les substances antitumorales utilisées ne ciblent pas réellement les tumeurs cancéreuses, mais les cellules en division (en multiplication), dont les tumeurs sont en grande partie composées du fait de leur croissance perpétuelle.

Or, d’autres tissus parfaitement sains sont également composés de nombreuses cellules en division (moelle osseuse, peau, bulbes capillaires et pileux, muqueuses, etc.), et sont donc aussi endommagés par la chimiothérapie. Leur détérioration est à l’origine des effets secondaires du traitement, effets secondaires qui vont alors limiter l’utilisation de la chimiothérapie – et donc son efficacité – afin de ne pas causer de plus de dommages à l’organisme que de bénéfices.

 

Les thérapies ciblées du cancer du côlon

Les thérapies ciblées sont des traitements plus récents que les chimiothérapies et apportent de nouvelles solutions aux problématiques limitant actuellement l’utilisation des substances antitumorales détériorant les cellules en division.

En effet, comme leur nom le laisse deviner, les thérapies ciblées ciblent des caractéristiques précises des cellules cancéreuses :

N

Elles épargnent ainsi davantage les tissus sains et repoussent le seuil de toxicité restreignant l’utilisation et l’efficacité de la chimiothérapie,

N

Elles sont utilisées lorsque certaines mutations sont retrouvées sur la tumeur.

La radiothérapie du cancer du côlon

La radiothérapie est plus volontiers utilisée dans la prise en charge des métastases du cancer du côlon. Ce traitement indolore consiste à irradier la tumeur cancéreuse à l’aide de rayons ionisants qui détériorent l’ADN des cellules tumorales. Comme la chimiothérapie, elle a tendance à détruire des tissus sains, qu’elle ne distingue pas des cellules cancéreuses, et son utilisation est donc limitée à un certain seuil de toxicité restreignant son efficacité.

Administrée après une chirurgie, elle permet de détruire les éventuelles cellules cancéreuses restantes pour réduire les risques de récidive. On utilise également ce traitement en amont d’une chirurgie oncologique pour réduire la taille d’une tumeur cancéreuse et faciliter son ablation.

 

radiotherapie cancer colon

L’immunothérapie du cancer du côlon

L’immunothérapie peut être administrée aux patients présentant un cancer du côlon métastatique lorsque certaines mutations sont retrouvées sur la tumeur.  Ce traitement novateur consiste à stimuler le système immunitaire afin de pousser l’organisme à se défendre lui-même contre le cancer.

De fait, l’organisme a la capacité de déceler et de détruire les cellules cancéreuses. Toutefois, ces dernières ont développé des stratégies pour passer sous les radars du système immunitaire. L’immunothérapie cherche à réactiver le système immunitaire et à le rediriger contre les cellules tumorales qui tentent de passer inaperçues.

5/5 - (3 votes)