Sélectionner une page

Traiter le cancer

Cancer, demandez un second avis

Deuxième avis oncologie

Lorsque vous êtes diagnostiqué d’un cancer ou lors de votre traitement contre le cancer, vous êtes en droit de demander un deuxième avis. Cela ne signifie pas que vous mettez en question la proposition que votre équipe médicale vous a proposé mais que vous souhaitez peut-être des éclaircissements que vous n’avez pas obtenus ou que vous préférez vérifier qu’il n’y a pas de solutions qui vous serez plus adaptées.

Le deuxième avis débouche souvent sur une confirmation que la prise en charge envisagée par la première équipe était conforme aux recommandations en vigueur et vous serez réconforté dans la décision partagée entre vous et vos soignants.

Vous n’avez pas choisi d’être atteint d’un cancer, vous pouvez choisir d’être acteur de sa prise en charge.

Demander un deuxième avis en oncologie – Hartmann

2ème avis médical, seconde opportunité de guérison

Lorsqu’un patient demande un deuxième avis, il souhaite avoir mis toutes les chances de son côté pour recevoir une prise en charge personnalisée.

Cela nécessite à la fois l’écoute mais aussi la capacité d’explication, adaptée à son interlocuteur du but attendu d’un traitement (ou d’un nouveau bilan), de ses modalités et de ses possibles effets indésirables. La personnalisation de la prise en charge repose aussi parfois (souvent) sur la nécessité de comprendre les possibilités du traitement, celle qui est en adéquation avec ses priorités. Les modalités de l’option thérapeutique choisie peuvent maximiser les chances d’efficacité du traitement, ne pas risquer une complication qui est pour le patient rédhibitoire ou, concilier ce traitement avec des paramètres avec lesquels il ne veut pas transiger.

Cette personnalisation repose sur :

  • Une connaissance précise du cancer qui peut justifier de recourir à des bilans complémentaires pour mieux définir l’extension de celui-ci mais surtout d’en analyser les caractéristiques biologiques ou génétiques. Il existe en effet des marqueurs de sensibilité (ou de résistance) à des traitements pour savoir quels médicaments (chimiothérapie, immunothérapie, hormonothérapie, traitements ciblés…) ou quelles associations de traitements seront les plus pertinents.
  • Une connaissance des capacités de la personne à tolérer tel ou tel traitement. Cette prédiction repose sur des examens, tests, bilans sanguins ou fonctionnels.
  • Enfin et surtout, sur une écoute emphatique du patient pour comprendre, sans a priori, quelles sont les priorités du patient. S’agit-il de maximiser les chances d’efficacité du patient, coûte que coûte, de préserver une qualité de vie, de pouvoir mener tel projet essentiel, d’éviter cette complication qui lui est rédhibitoire ? Il s’agit là d’un échange essentiel, fondateur, qui peut aussi évoluer avec le temps, avec une meilleure compréhension des enjeux, des conséquences attendues de choisir telle ou telle voie de traitement ou d’abstention thérapeutique.

L’enjeu est en effet d’aboutir à cette décision partagée, fruit d’un consentement éclairé où le patient aura saisi le principe (le but) du traitement (ou d’un nouveau bilan), ses modalités et possibles effets indésirables. Le rôle du médecin étant de lui proposer ce traitement en conscience, selon les recommandations en vigueur, après sollicitation de l’avis consultatif d’une réunion de concertation pluridisciplinaire.

L’équipe des médecins du groupe HORG, experte dans le traitement du cancer, peut vous accompagner dans cet objectif.

Le délai pour obtenir un deuxième avis médical est généralement rapide. Vous pouvez en faire la demande immédiatement après le diagnostic ou, même, pendant votre traitement.

Deuxième avis médical en oncologie

Le traitement d’un cancer nécessite une relation de confiance entre le patient et son médecin. Une confiance méritée en France tant la formation des praticiens est bonne et jouit d’une réputation internationale.

Le médecin apporte au patient une information claire, honnête et compréhensible sur les bénéfices attendus de chaque étape de la prise en charge diagnostique et thérapeutique, ses modalités et possibles effets indésirables. Le traitement est ainsi le fruit d’une décision partagée entre le praticien et le patient. Il se fait après avis consultatif d’une réunion de concertation pluridisciplinaires où les praticiens échangent selon leur expertise personnelle en vue de formuler les meilleurs choix thérapeutiques. Certaines régions ont un seul centre de référence. Cette unicité est le garant d’une homogénéité dans la prise en charge du cancer mais peut parfois être perçue comme un appauvrissement de la réflexion autour des options thérapeutiques à privilégier. D’autres régions, comme l’Ile de France, sont quant à elles riches d’une diversité de centres de soins, offrant aux patients plusieurs avis mais peuvent également être à l’origine d’un “embarras du choix”.

Deuxième avis cancer, deuxième piste thérapeutique

Chaque cas traité est unique et derrière chaque dossier médical il y a des attentes justifiées, des doutes et des peurs. Pouvoir les exprimer est utile. Le deuxième avis est aussi l’occasion donnée de le faire, de faire un point sur la situation actuelle et de prendre le temps de comprendre les alternatives qui s’offrent au patient.

Les questions qui se posent dans la prise en charge d’un cancer sont multiples et toutes potentiellement sources d’hésitations, voire d’anxiété tant les enjeux sont importants. La question centrale est souvent d’évaluer l’incidence de l’option thérapeutique choisie sur les chances de guérison. Il est tout à fait légitime pour un patient de souhaiter soumettre son cas à un autre praticien, pour le conforter dans sa décision ou, au contraire, pouvoir lui exposer des alternatives thérapeutiques.

Clinique Hartmann oncologie avis : Validez votre choix de traitement contre le cancer

Si vous n’avez pas encore opté pour un traitement, une consultation de second avis peut vous aider à prendre une décision plus éclairée. Il s’agit d’une démarche positive, où le patient devient encore plus acteur de sa prise en charge ; le terme anglo-saxon d’empowerment traduit cette quête, légitime, de prise de pouvoir décisionnel en les fondant sur des faits et non sur des opinions. Par exemple, si l’on vous a diagnostiqué un cancer du sein, vous avez peut-être entendu dire que la radiothérapie était une bonne option, mais vous aimeriez d’abord en savoir plus. La consultation peut vous aider à comprendre comment fonctionne la radiothérapie et les raisons qui justifient qu’on puisse vous la recommander. Le protocole de soin ne prévoit peut-être pas de chimiothérapie en parallèle ou après la radiothérapie alors que votre médecin de seconde intention pourra estimer cela nécessaire. Il discutera avec vous des derniers développements de ce traitement et vous suggérera peut-être de nouvelles pistes thérapeutiques ce qui vous permettra de mieux comprendre et mieux combattre votre cancer.

Deuxième avis en cancerologie, la place des traitements locaux dans un contexte de cancer métastatique

Les progrès de l’imagerie anatomique et métabolique ont permis de découvrir des métastases à un stade initial où celles-ci sont peu nombreuses. Les traitements peuvent ainsi reposer également sur des traitements locaux, visant l’éradication de ces métastases. Le premier traitement historique était la chirurgie. Il existe désormais de nombreuses alternatives, mieux tolérées pour viser la destruction de la (ou des) métastases. La radiothérapie stéréotaxique, les traitements par radiologie Interventionnelle ou la chirurgie présentent chacune des avantages et des inconvénients que votre médecin vous expliquera pour trouver la solution qui vous sera la plus adaptée.

Demander un deuxième avis ne signifie pas que vous ne faites pas confiance à votre médecin.

La confiance ne joue aucun rôle dans la décision de consulter un autre médecin, il s’agit d’un droit fondamental. Vous devez vous sentir libre de poser autant de questions que nécessaire et de demander des éclaircissements sur tout ce que vous souhaitez mieux comprendre et ne vous semble pas clair. Un deuxième avis est un outil précieux qui peut vous aider à prendre des décisions plus éclairées sur votre traitement et à vous sentir plus confiant dans vos soins. Il existe de nombreuses raisons d’obtenir un deuxième avis. Par exemple, vous avez des doutes sur votre diagnostic, vous vous interrogez sur le meilleur traitement pour votre maladie ou vous souhaitez explorer d’autres options thérapeutiques. Quelle que soit la raison, un deuxième avis peut vous aider à avoir l’esprit tranquille et à prendre des décisions plus éclairées concernant vos soins.

Notre équipe propose aux patients qui le désirent la possibilité de bénéficier d’une expertise complète de leur dossier de cancérologie. Les options thérapeutiques leur seront expliquées en détail.

Demande de rendez vous pour un second avis. Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

6 + 3 =

[sc_fs_multi_faq headline-0= »h3″ question-0= »👨‍⚕️ Pourquoi demander un deuxième avis sur le traitement d’un cancer ? » answer-0= »On vient de vous diagnostiquer un cancer. Votre médecin vous a expliqué les options de traitement et vous avez choisi celle qui vous convient le mieux. Mais êtes-vous absolument sûr ? En plus d’être une excellente source d’information, un deuxième avis peut s’avérer être une bonne idée si vous avez l’impression qu’il vous manque quelque chose ou si votre instinct vous dit qu’un autre point de vue pourrait vous être bénéfique. Une autre perspective médicale peut vous aider à voir les choses sous un autre angle. » image-0= » » headline-1= »h3″ question-1= »📝 Comment demander un deuxième avis médical ? » answer-1= »Vous pouvez faire la demande auprès de l’oncologue qui vous suit. Il trouvera toujours votre démarche légitime, et comprendra votre volonté de mieux comprendre votre maladie. Si vous avez déjà opté pour un traitement, un deuxième avis peut vous aider à mieux l’accepter. Vous pouvez également l’utiliser pour poser des questions qui sont nées de vos premiers entretiens et que vous aimeriez voir clarifiées. Par exemple, on vous a peut-être recommandé une chimiothérapie. Le second avis vous apportera des précisions sur ce qu’on en attend, les moyens qui s’offrent à vous d’en diminuer les effets secondaires ou les protocoles alternatifs pour viser une meilleure qualité de vie (comme une administration plus fractionnée d’un médicament). » image-1= » » headline-2= »h3″ question-2= »📅 Quand demander un deuxième avis médical ? » answer-2= »Chaque patient est libre de demander un second avis médical à tout moment de sa maladie. Toutefois, certaines options thérapeutiques peuvent être lourdes à mettre en place et ne peuvent pas être interrompues sans conséquence, il est donc plus que conseillé de prendre un deuxième avis avant de prendre la décision du traitement privilégié, afin de bien comprendre le but (la finalité) de ce traitement. » image-2= » » headline-3= »h3″ question-3= »❓ Un deuxième avis permet-il de trouver un meilleur traitement ? » answer-3= »Chaque traitement va présenter son lot d’avantages et d’inconvénients. Le but d’un deuxième avis est de bien comprendre la finalité de l’option thérapeutique choisie, et de mettre en adéquation les priorités du patient et le traitement de son cancer. Le deuxième avis n’a pas pour objectif de trouver un meilleur traitement, mais de trouver un meilleur traitement pour un patient donné, le deuxième avis est clairement une prise en charge personnalisée de la maladie. » image-3= » » count= »4″ html= »true » css_class= » »]