Sélectionner une page
Cancer pris en charge

Traitement cancer du cerveau

Nous contacter

Une question, un doute, besoin d’un avis médical ? Contactez notre secrétariat médical

+33 1 84 00 84 00

Cancer du cerveau : les traitements actuels

Selon le type de tumeur, sa localisation, les symptômes induits ainsi que la rapidité ou non de sa progression, différents traitements peuvent être proposés alternant entre surveillance (avec ou non des traitements symptomatiques tels que des anti-épileptiques), une prise en charge chirurgicale, une radiothérapie ou une chimiothérapie.

La chirurgie oncologique du cancer du cerveau

À l’heure actuelle, la chirurgie reste le traitement de référence des tumeurs cérébrale.

La chirurgie carcinologique du cancer du cerveau vise à retirer, complètement ou en partie, une tumeur cérébrale au cours d’une intervention nommée tumorectomie ou résection chirurgicale.

Lorsque c’est possible, elle a une visée d’emblée curative, notamment lorsque la tumeur est encore localisée et bien délimitée, ce qui permet de la retirer dans sa totalité.

Dans le cas de tumeurs infiltrantes, la résection en totalité n’est souvent pas réalisable, cependant un geste chirurgical peut être indiqué pour, tout d’abord permettre de connaitre la nature des cellules tumorales lors d’une analyse anatomo-pathologique. Le geste chirurgical peut alors être une biopsie stéréotaxique ou une résection plus large. La résection plus large, dite résection macroscopique, à pour but de réduire la taille de la tumeur en retirant la plus grande partie, avant de réaliser un traitement complémentaire par radiothérapie.

Pour cause, lorsque la tumeur cancéreuse n’est pas entièrement retirée, les cellules restantes peuvent continuer à proliférer, et le risque de récidive est élevé. L’intérêt de l’intervention n’est donc pas d’obtenir une guérison complète, mais d’ôter un maximum de tissus cancéreux pour réduire la pression intracrânienne afin de diminuer les symptômes ressentis par le patient.

Dans ces cas, bien que la chirurgie ne soit pas complète, l’intervention a une importance fondamentale car elle peut significativement allonger la durée de vie du patient dans de bonnes conditions.

Radiothérapie du cancer du cerveau

Lorsque l’intervention chirurgicale n’est pas réalisable ou qu’elle ne suffit pas comme dit plus haut, la radiothérapie prend régulièrement la relève.

Effectivement, elle est couramment utilisée tant pour traiter le cancer du cerveau primitif que les métastases cérébrales.

Elle consiste à irradier les cellules cancéreuses à l’aide de rayons ionisants à haute énergie. Ces rayons ionisants endommagent les cellules cancéreuses en altérant leur ADN, ce qui ne leur permet plus de se multiplier et de se réparer.

Typiquement, la radiothérapie est utilisée comme traitement adjuvant à la suite d’une chirurgie carcinologique. Elle permet alors d’irradier le site opéré pour éliminer les dernières cellules cancéreuses qui auraient pu survivre à l’intervention.

Il existe différentes techniques de radiothérapie susceptibles d’intervenir dans la prise en charge du cancer du cerveau : la radiothérapie conformationnelle tridimensionnelle et la radiothérapie stéréotaxique. Il s’agit de deux techniques de radiothérapie externe (n’hésitez pas à vous rendre sur la page de la radiothérapie pour en savoir plus sur ces techniques).

Que la technique utilisée soit de la radiothérapie conformationnelle ou de la radiothérapie stéréotaxique, des étapes sont nécessaires pour réaliser le traitement :

N

Une IRM cérébrale très récente

N

Un scanner de dosimétrie lors duquel un masque thermoformé, adapté au visage, est réalisé, et sera utilisé à chaque séance de traitement.

masque scanner dosimetrie

Confection du masque thermoformé lors du scanner de dosimétrie.

radiotheapie stereotaxique cerveau

Exemple de Radiothérapie stéréotaxique d’une lésion cérébrale montrant le nombre de faisceaux utilisés et leur porte d’entrée permettant un traitement extrêmement précis tout en épargnant les organes adjacents. (Traitement réalisé au CyberKnife®).

Radiothérapie conformationnelle cerveau

Exemple de Radiothérapie conformationnelle d’une plus volumineuse tumeur primitive.

Ces étapes sont indispensables à la précision des calculs essentiels pour minimiser les « dommages collatéraux » provoqués par l’irradiation des tissus sains avoisinant la tumeur susceptible d’engendrer des effets secondaires conséquents tout en optimisant la dose délivrée à la tumeur.

Chimiothérapie du cancer du cerveau

La chimiothérapie est un traitement médicamenteux composé de différentes substances antitumorales qui agissent en synergie pour éliminer les cellules cancéreuses.

Le propre de la chimiothérapie est son action systémique qui la distingue des traitements locaux, comme la chirurgie et la radiothérapie.

En effet, la chimiothérapie circule dans le sang du patient et peut donc atteindre les cellules cancéreuses où qu’elles se trouvent dans son organisme.

Elle est particulièrement efficace pour éliminer les cellules cancéreuses restantes après une intervention chirurgicale et pour traiter les tumeurs cérébrales inopérables.

Malheureusement, l’utilisation de certaines molécules de chimiothérapie dans la prise en charge du cancer du cerveau est parfois limitée, car bon nombre d’entre elles ne franchissent pas la barrière hémato-encéphalique protégeant le cerveau. Cependant, certaines molécules passent la barrière et agissent, soit seule, soit en association avec la radiothérapie, protocole que l’on nomme chimioradiothérapie.

Ces deux traitements tendent en effet à renforcer leurs effets mutuels, ce qui leur offre une efficacité accrue contre les pathologies cancéreuses.

Enfin, la chimiothérapie peut être adjuvante ou néoadjuvante. Le traitement est néoadjuvant lorsqu’il est mis en œuvre avant l’opération chirurgicale pour réduire le volume de la tumeur et faciliter l’intervention.

La chimiothérapie est adjuvante lorsqu’elle intervient après l’intervention chirurgicale afin d’éliminer les cellules cancéreuses restantes pour réduire les risques de récidive.

Le cancer primitif du cerveau est une maladie au pronostic toujours très délicat, mais qui profite pleinement des dernières avancées en matière de médecine oncologique.

Les innovations de la radiothérapie stéréotaxique peuvent désormais permettre d’éliminer certaines tumeurs cérébrales inopérables, et de prévenir ou de retarder efficacement l’apparition de métastases au cerveau induite par d’autres cancers, comme celui du poumon.