Les effets secondaires possibles de la radiothérapie en fonction du type de cancer

octobre 2, 2022

Docteur Ilan Darmon

La radiothérapie est un traitement local extrêmement efficace pour détruire les cellules cancéreuses. Toutefois, son action est également délétère pour les tissus sains, ce qui peut engendrer des effets secondaires.

Parmi les effets secondaires possibles de la radiothérapie, on distingue les effets généraux, qui peuvent atteindre tous les patients, quel que soit le cancer pris en charge, et les effets spécifiques, liés à la zone irradiée et, de fait, au type de cancer traité.

L’intensité, la nature et la sévérité des effets secondaires de la radiothérapie peuvent varier d’un patient l’autre en fonction de multiples paramètres, et ces effets secondaires peuvent être immédiats ou tardifs, survenant parfois des années après la fin du traitement.

Grâce aux évolutions technologiques et à l’augmentation de la précision des traitements de radiothérapie, ces effets secondaires restent, pour la plupart, rares et réversibles (pour les effets secondaires aigus). Dans tous les cas, ils ne doivent pas être négligés et méritent d’être signalés à votre équipe médicale. Leur traitement est toujours pris en charge par l’Assurance-Maladie, même en différé.

 

Effets secondaires généraux de la radiothérapie

Les effets secondaires généraux de la radiothérapie sont ceux que tous les patients peuvent rencontrer, quels que soient le cancer traité et la zone du corps irradiée.

  1. La fatigue est l’effet secondaire de la radiothérapie le plus fréquemment rencontré. Elle a tendance à apparaître quelques semaines après le début du traitement, à s’intensifier à la fin et à perdurer des semaines, voire des mois, une fois le traitement terminé.
  2. L’anémie, qui peut provoquer ou aggraver la fatigue, et aussi un effet secondaire fréquent, notamment lorsque de grandes quantités de moelle osseuse sont irradiées (par exemple en cas d’irradiation du bassin).
  3. Les problèmes de peau sont également fréquents en cas de radiothérapie externe (la plus souvent utilisée), car les rayonnements doivent traverser l’épiderme pour atteindre la tumeur, et l’abime inéluctablement au passage. Le patient peut souffrir de rougeurs, démangeaisons ou sécheresses cutanées, et les poils ou les cheveux situés sur la zone irradiée peuvent chuter.
  4. Les troubles alimentaires sont également très communs. Le patient peut souffrir de perte d’appétit, sécheresse buccale, nausées et vomissements. Il peut en résulter un état de dénutrition problématique, une perte de poids et un affaiblissement général. Bien se nourrir est essentiel au processus de guérison, il est donc important de prendre en charge ce type d’effet secondaire au mieux durant et après le traitement.

 

Effets secondaires de la radiothérapie du cancer du thorax

Le cancer du sein et le cancer du poumon sont les cancers du thorax les plus fréquemment rencontrés. Ils peuvent tous deux être traités par radiothérapie, ce qui peut occasionner l’apparition d’effets secondaires spécifiques, essentiellement respiratoires.

Les effets secondaires respiratoires les plus fréquemment observés sont une toux persistante, des éternuements et une fibrose pulmonaire. Des troubles cardiaques et artériels peuvent également survenir.

Le poumon radique, une forme de pneumonie chronique provoquée par les radiations, est également un effet secondaire bien connu de la radiothérapie des cancers du thorax. Il apparaît souvent tardivement, des années après la fin du traitement.

 

Effets secondaires de la radiothérapie des cancers pelviens

Les cancers pelviens sont ceux qui affectent la zone du bassin. Il s’agit essentiellement de tumeurs des organes sexuels (cancer de la prostate, cancer du col de l’utérus, etc.), ainsi que de tumeurs de l’appareil digestif bas, dont le très fréquent cancer colorectal, et du tractus urinaire (cancer de la vessie).

Les effets secondaires de la radiothérapie propres aux cancers pelviens sont alors essentiellement d’ordre sexuel, urinaire et digestif.

En termes de désordres sexuels, on peut observer des troubles érectiles chez l’homme et, chez la femme, une dyspareunie et une sécheresse vaginale. Le patient ou la patiente peut aussi souffrir de stérilité, temporaire ou permanente.

Douleur abdominales

Les effets secondaires urinaires peuvent comprendre une miction difficile, douloureuse ou inconfortable, une envie d’uriner anormalement pressante ou fréquente, une incontinence, une hématurie (présence de sang dans les urines) ou encore des cystites chroniques.

Les effets secondaires digestifs peuvent inclure des diarrhées, des saignements rectaux, des douleurs, un inconfort ou des difficultés au moment d’aller à la selle, ou encore une incontinence.

 

Effets secondaires de la radiothérapie des cancers de l’abdomen

Les cancers de l’abdomen regroupent un vaste panel de tumeurs, essentiellement digestives. C’est, par exemple, le cas du cancer du pancréas, du cancer du foie, du cancer de l’estomac ou encore de cancers intestinaux.

Aussi, les effets secondaires de radiothérapie des cancers de l’abdomen sont essentiellement digestifs. On peut observer des troubles du transit (diarrhée, constipation), des vomissements et nausées, des difficultés à digérer et à absorber les nutriments, des ulcères à l’estomac, des troubles rénaux ou une entérite radique.

 

Effets secondaires de la radiothérapie des cancers ORL

Les cancers ORL, aussi nommés cancers des VADS (voies aérodigestives supérieures), regroupent toutes les tumeurs cancéreuses affectant la tête et le cou, à l’exception des cancers cérébraux.

Les effets secondaires affectent alors fréquemment les muqueuses de la bouche, de la gorge et du nez, engendrant des douleurs et sécheresses buccales, difficultés à déglutir et modification du goût.

En fonction de la zone irradiée, des troubles de l’audition peuvent également survenir, ainsi qu’une modification de la voix, des troubles de la vision et une sécheresse oculaire. Les raideurs ou douleurs dans la mâchoire, des problèmes dentaires et une fragilisation du parodonte font également partie des effets secondaires de la radiothérapie des cancers ORL.

 

Effets secondaires de la radiothérapie du cerveau

La radiothérapie du cerveau peut engendrer des effets secondaires ordre cognitifs et neurologiques, spécifiquement liés à la nature de la zone traitée.

Parmi les effets secondaires spécifiques de la radiothérapie du cerveau, on rencontre les crises d’épilepsie, les maux de tête, les troubles de la mémoire et les troubles de l’élocution. En fonction de la zone irradiée, le patient peut également souffrir de troubles de l’audition et de la vision. Des troubles moteurs, une paralysie faciale et des troubles hormonaux peuvent également survenir.

La radiothérapie est un traitement lourd et agressif, ce qui lui confère une grande efficacité contre les pathologies cancéreuses, mais s’accompagne d’effets secondaires parfois sévères durables.

Aujourd’hui, la médecine permet de prendre en charge la plupart des effets secondaires provoqués par la radiothérapie de manière très satisfaisante, afin d’accroître la qualité de vie du patient pendant et après son traitement.

Si vous souffrez ou pensez souffrir d’effets secondaires de la radiothérapie, il est donc essentiel de le signaler à votre équipe médicale pour bénéficier d’une prise en charge adaptée, et cela même des années après la fin de votre traitement.

5/5 - (2 votes)

Docteur Ilan Darmon

Le Docteur Ilan Darmon fait partie de l'équipe médicale de l'Institut HORG qu’il a rejoint depuis 2018, après 3 années d’exercice à l'Institut Curie Paris comme Praticien Assistant Spécialiste des Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC).