sexualité couple post radiothérapie

Quelle sexualité pourra-t-on retrouver après une radiothérapie ?

novembre 8, 2022

Dr Scher Nathaniel

La radiothérapie est un traitement agressif, qui peut engendrer de nombreux effets secondaires, dont certains peuvent significativement impacter la vie sexuelle des patients. Or, pour bien des patientes et des patientes, le retour à une sexualité satisfaisante est un aspect essentiel de la guérison et du retour à une vie normale.

Les soins de support et les consultations de suivi, qui succèdent à la période de traitement, peuvent apporter une prise en charge performante pour aider les patients à se réapproprier leur corps et leur intimité.

Les impacts de la radiothérapie sur la sexualité

La radiothérapie est un traitement de première ligne de la plupart des maladies cancéreuses. Elle intervient couramment pour prendre en charge les cancers affectant des zones de l’organisme particulièrement impliquées dans la sexualité.

Intérêt et modalités des différents types de radiothérapies en vidéo

 

C’est, bien sûr, le cas des cancers des organes de l’appareil reproducteur, comme le cancer de la prostate, le cancer du col de l’utérus ou le cancer de l’endomètre, mais également des cancers du sein et les cancers ORL (tête et cou), qui ont souvent une place centrale dans l’intimité des patients.

Par ailleurs, tous les autres types de cancers traités par radiothérapie sont susceptibles d’avoir des impacts psychologiques et physiques pouvant entraver la vie sexuelle des patients.

Effets locorégionaux de la radiothérapie

Les effets locorégionaux de la radiothérapie concernent les organes des zones effectivement irradiés au cours du traitement. Leurs impacts sont habituellement mécaniques, physiques.

La radiothérapie de la zone pelvienne, notamment administrée en cas de cancer de la prostate et du cancer colorectal, les deux pathologies cancéreuses les plus fréquentes en France, peut engendrer des troubles érectiles chez l’homme, et un inconfort, des douleurs (dyspareunies) et une sécheresse vaginale chez la femme.

La radiographie du thorax, notamment pratiquée en cas de cancer du sein, peut altérer visiblement la peau, la taille, le volume, la fermeté et la symétrie de la poitrine, induisant souvent des complexes difficiles à surmonter, une perte d’estime de soi, voire un état dépressif. La radiothérapie des cancers ORL peut occasionner une modification de la voix, des troubles de l’élocution et une sécheresse buccale.

Effets somatiques et psychologiques de la radiothérapie

Les effets somatiques de la radiothérapie sont ceux qui concernent l’organisme tout entier, et les effets psychologiques ont trait à l’état émotionnel des patients.

Le traitement de radiothérapie et le diagnostic de la maladie sont des épreuves fortement anxiogènes qui peuvent induire un profond état dépressif ou anxieux nuisant à la qualité de vie globale des patients, dont la vie sexuelle fait partie.

La radiothérapie provoque aussi communément:

  • Une fatigue intense,
  • Des troubles de la concentration
  • Des effets secondaires généraux allant des nausées et vomissements aux douleurs neurologiques parfois prononcées et persistantes.

Tous ces effets secondaires sont susceptibles d’impacter la libido et le désir des patients, mais aussi leur confiance en eux, leur capacité mécanique à réaliser certains actes sexuels et/ou leur confort au cours des rapports.

Favoriser le retour à une sexualité normale après la radiothérapie

Malgré tous les impacts possibles de la radiothérapie sur la sexualité des patients, l’abandon d’une vie sexuelle satisfaisante n’est pas une fatalité. Le retour à une sexualité satisfaisante demeure possible dans la plupart des cas, mais est souvent conditionné à une prise en charge adaptée.

C’est actuellement cette prise en charge qui semble faire défaut, puisque plus de la moitié des patients estiment ne pas en avoir bénéficié.

Au cours d’un suivi médical post cancer, il est donc essentiel de surmonter les éventuels tabous qui peuvent entourer la sexualité et de ne négliger aucune séquelle des traitements, afin d’instituer un dialogue libre entre le patient et son équipe médicale autour des éléments entravant le retour à une sexualité satisfaisante.

Renouer avec une vie de couple après un cancer

La sexualité après une radiothérapie du cancer de la prostate

Le dysfonctionnement érectile est le trouble sexuel le plus fréquemment observé après une radiothérapie de la prostate, et un obstacle majeur au retour à une vie sexuelle satisfaisante.

Des traitements médicamenteux (inhibiteur de la phosphodiestérase) peuvent être utilisés pour mener une rééducation érectile pendant et après la radiothérapie. En cas d’échec de la rééducation, les injections intraveineuses et pompes à vide permettent d’obtenir une érection satisfaisante durant les rapports sexuels.

Le soutien psychologique peut également être d’une aide significative. L’anxiété, tant liée à la maladie qu’à la crainte de perdre la fonction érectile, a, en effet, un impact considérable sur le mécanisme érectile.

 

La sexualité après une radiothérapie du cancer du sein

Les effets de la radiothérapie du cancer du sein sur la sexualité sont essentiellement psychologiques, liés à une profonde modification de l’apparence de la poitrine qui peut fortement altérer l’estime de soi des patientes et provoquer des troubles anxieux et dépressifs.

De fait, la radiothérapie du cancer du sein est souvent associée à une chirurgie consistant à ôter le sein en partie ou dans sa totalité, une intervention pouvant être vécue comme une véritable mutilation.

Par ailleurs, ce type d’intervention lourde associée à la radiothérapie peut laisser des douleurs persistantes, notamment en cas d’altération des tissus nerveux, ce qui altère la qualité de vie globale des patientes, dont la sexualité fait partie intégrante.

Aussi, le support émotionnel (qui peut comprendre une composante médicamenteuse) s’affirme comme un pilier du retour à la vie normale après un cancer du sein. La discussion, tant avec le partenaire qu’avec le corps médical, est également un élément central.

La sexualité après une radiothérapie des cancers pelviens

La radiographie des cancers de la zone pelvienne, comme c’est le cas du cancer colorectal, hautement répandu, peut avoir des répercussions locorégionales sur les organes sexuels. Les dysfonctionnements érectiles sont fréquents chez l’homme, et les femmes peuvent souffrir de dyspareunies (douleurs durant les rapports sexuels). Une perte de libido et des troubles anxieux sont également courants.

  • Chez la femme, l’utilisation d’un lubrifiant adapté, les séances de physiothérapie et/ou une médication adaptée peuvent résoudre la majorité des troubles causés par la radiographie des cancers pelviens.
  • Chez l’homme, une rééducation érectile pendant et après le traitement, une médication adaptée, des injections et/ou l’utilisation de pompes à vide, peuvent apporter des réponses efficaces.

La radiothérapie est un traitement efficace contre bien des cancers, mais ses effets secondaires peuvent être difficiles à supporter, d’autant qu’ils s’avèrent parfois durables, voire irréversibles.

S’il existe de nombreuses options de traitement pour résoudre les troubles locorégionaux entravant le retour à une sexualité satisfaisante, il ne faut pas négliger les conséquences psychologiques de la maladie, dont les impacts sur la sexualité peuvent être considérables.

Un soutien émotionnel adapté et une discussion ouverte avec le ou la partenaire et l’équipe médicale s’affirment comme des piliers du retour à une vie sexuelle épanouie.

5/5 - (2 votes)

Dr Scher Nathaniel

Docteur Nathaniel SCHER est spécialisé en oncologie et radiothérapie, il est attaché de recherche au sein de l’institut HORG depuis 2017 ou il coordonne plusieurs projets de recherche clinique.